Sicadhoc n°07 - NormanDoc'

Sicadhoc n°07

De septembre à décembre 2022 : Sélection de publications en SIC par et pour les professeurs documentalistes réalisée par le groupe de travail DidacSic de l’académie de Normandie.
Les résumés, les extraits sont issus de leur notice d’origine (sauf mention contraire).
© DidacSic 2022 – Contact : frederic.rabat@ac-normandie.fr

, par Frédéric Rabat - Format PDF Enregistrer au format PDF

Mots clés (pour l’ensemble du bulletin)

#conspirationnisme #théorieducomplot #participation #faitdivers #médiassociaux #communautémédiatique #algorithme #information #numérique #éditorialisation #éthique #SIC #design #médiashybrides #siteweb #presse #critique

Articles

LOGO SIC AD HOCActes des doctorales en SIC

SFSIC

Extrait (introduction)
Les 23 et 24 juin 2022, la SFSIC organisait ses Doctorales à Dijon, en collaboration avec le CIMEOS (Communications, Médiations, Organisations, Savoirs), laboratoire en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université de Bourgogne Franche-Comté.
« (...) Première rencontre en présentiel organisée par la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication depuis les Doctorales de Mulhouse en 2019, cette édition sera un temps de retrouvailles que nous pensons comme des “Assises doctorales”. Nous y serons particulièrement attentifs aux grands enjeux contemporains qui traversent notre discipline, au renouvellement des paradigmes et des contextes de la recherche en SIC en France comme à l’international, et à leurs incidences pour les jeunes chercheurs et chercheuses. »

Citer l’article
SFSIC. Actes des doctorales en SIC. https://www.sfsic.org/evenements-sfsic/doctorales-sfsic/doctorales-sfsic-dijon-2022/

LOGO SIC AD HOCÉtudier les discours « conspirationnistes » et leur circulation sur Twitter : Les théories du complot comme objets du traitement automatique du langage et de l’analyse des données textuelles

Giry, J. & Nouvel, D

Résumé
« Le présent article aborde la question des théories du complot relatives aux vaccins et aux chemtrails circulant sur Twitter au prisme du traitement automatique des langues et de l’analyse de données textuelles. Si la thématique des chemtrails concerne davantage les contenus en anglais dans un registre technique, les théories conspirationnistes autour des vaccins se développent bien plus dans l’espace francophone autour d’aspects davantage politiques. Le traitement croisé de ces deux thématiques nous a permis de faire remonter des comptes complotistes prolixes qui passent pourtant largement sous les radars de la détection humaine. »

Citer l’article
Giry, J. & Nouvel, D. (2022). Étudier les discours « conspirationnistes » et leur circulation sur Twitter : Les théories du complot comme objets du traitement automatique du langage et de l’analyse des données textuelles. Mots. Les langages du politique, 130, 37-55. https://doi.org/10.4000/mots.30467

LOGO SIC AD HOCUn « moment critique » pour la participation ?

Anne Piponnier, Céline Ségur

Extrait (introduction)
« Il est aujourd’hui possible de considérer la participation comme un des thèmes structurants des sciences sociales, lequel s’est constitué en investissant de manière privilégiée et renouvelée le terrain de la philosophie politique, mais aussi en ouvrant de nouvelles perspectives sociologiques et critiques. L’ambition des questionnements que le thème de la participation suscite, l’ampleur des cadres théoriques qu’il mobilise dans le champ académique comme la diversité des domaines et acteurs qui s’en saisissent montrent la vivacité d’un débat à la fois épistémique et pratique. En témoignent en particulier deux projets éditoriaux d’envergure (un dictionnaire et une revue dédiée) qui constituent des foyers de pensée incontournables sur les formes et les enjeux de la participation dans les sociétés contemporaines. »

Citer l’article
Anne Piponnier et Céline Ségur, « Un « moment critique » pour la participation ? », Questions de communication [En ligne], 41 | 2022, mis en ligne le 01 octobre 2022, consulté le 28 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/questionsdecommunication/28538 ; DOI : https://doi.org/10.4000/questionsdecommunication.28538

LOGO SIC AD HOCLe fait divers ou la monstruosité ordinaire

Blanche Cerquiglini

Extrait (introduction)
« Le fait divers, ce récit spectaculaire, né pour faire vendre du papier au XIXe siècle avec les « canards sanglants », est plus que jamais d’actualité. Rarement une forme narrative si profondément ancrée dans les pratiques du passé – la presse écrite et le roman-feuilleton du XIXe siècle – aura connu une telle longévité. Grand héros du système médiatique télévisuel au siècle dernier, le fait divers est désormais parfaitement adapté aux formes culturelles à la mode aujourd’hui : films et séries télévisées, réseaux sociaux, documentaires et docu-fictions qui refont l’enquête, sans oublier la forme traditionnelle du roman. Car le fait divers fait parler. Et il fait écrire. »

Citer l’article
Blanche Cerquiglini. Le fait divers ou la monstruosité ordinaire. Dans Critique 2022/11, n° 906. URL : https://www.cairn.info/revue-critique-2022-11-page-884.htm

LOGO SIC AD HOCCo-écrire le journalisme sur TikTok : légitimité médiatique et communautés ludo-journalistiques

Lisa Bolz

Résumé)
« À mi-chemin entre les pratiques traditionnelles et les codes de TikTok, les médias proposent une offre journalistique qui s’adresse en particulier à la « génération Z ». Des vidéos courtes, souvent ludiques, constituent un nouveau discours journalistique liant l’information à la culture TikTok. Avec l’émergence du journalisme sur TikTok, les médias négocient et justifient leur autorité sur ce réseau social numérique et expliquer leur fonctionnement. Le journalisme sur TikTok est ainsi un discours éducatif sur les médias qui montre les rouages du métier. Les médias publient des vidéos selon une ligne éditoriale adaptée à TikTok, en s’inscrivant dans des tendances virales, en proposant des contenus qui concernent la vie des jeunes internautes, ou en racontant l‘information sous un angle humoristique. Par différents modes d’interaction, les médias parviennent à inclure les internautes dans la fabrication de l’information et à rendre visible une communauté médiatique. »

Citer l’article
Lisa Bolz, « Co-écrire le journalisme sur TikTok : légitimité médiatique et communautés ludo-journalistiques », Quaderni [En ligne], 107 | Automne 2022, mis en ligne le 04 janvier 2025, consulté le 11 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/2494 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.2494

LOGO SIC AD HOCAvant-propos : Informer sous algorithmes

Adeline Wrona, Valérie Jeanne-Perrier, Lucie Raymond

Extrait (introduction)
« Le développement des médias numériques, parce qu’il bouleverse les codes et déstabilise les normes professionnelles et les modèles économiques, remet au premier plan dans le monde de l’information des enjeux d’écriture, de format, et donc de poétique, qui ont joué un rôle prépondérant avant que le journalisme ne s’autonomise largement de la littérature. Au tournant des années 2020, l’écriture de l’information se trouve aux prises avec une nouvelle contrainte : le pouvoir des algorithmes. »

Citer l’article
Adeline Wrona, Valérie Jeanne-Perrier et Lucie Raymond, « Avant-propos : Informer sous algorithmes », Quaderni [En ligne], 107 | Automne 2022, mis en ligne le 15 octobre 2022, consulté le 11 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/2457 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.2457

LOGO SIC AD HOCÉditorial : L’esprit numérique du journalisme

Emmanuel Taïeb, Thierry Devars

Extrait (introduction)
« Informer sous algorithmes, c’est pour les journalistes adapter et opter pour une écriture à la fois dédiée et sous contrainte, professionnelle et dépendante des outils qui la rendent possibles. Le travail journalistique est subordonné à un double principe d’anticipation et de « conscription », puisqu’il s’agit littéralement d’écrire pour et avec les algorithmes. La prépondérance actuelle du numérique et d’Internet conduit les journalistes à négocier une visibilité spécifique de leurs articles et reportages sur les réseaux sociaux, qu’il faut valoriser financièrement et en termes d’exposition, tout en l’emportant sur les fake news. Ce poids du numérique, du référencement (le fameux SEO de Google) et du partage, a renouvelé en profondeur l’éditorialisation, rappelant au passage combien le medium, dans sa matérialité même, échappe à toute espèce de neutralité et façonne l’information journalistique. »

Citer l’article
Emmanuel Taïeb et Thierry Devars « Éditorial : L’esprit numérique du journalisme », Quaderni [En ligne], 107 | Automne 2022, mis en ligne le 15 octobre 2022, consulté le 11 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/quaderni/2434 ; DOI : https://doi.org/10.4000/quaderni.2434

LOGO SIC AD HOCQuestionner l’éthique depuis les SIC en contexte numérique

Extrait (introduction)
« Les questionnements qui nourrissent ce travail touchent l’ensemble des processus étudiés en information-communication, dans un contexte marqué par la présence grandissante des technologies numériques dans l’analyse des phénomènes, pratiques, interactions sociales sur lesquels porte la recherche. En effet, tous les champs de recherche (nous référons le lecteur, la lectrice à l’ouvrage Dynamiques des recherches en SIC) sont traversés par un questionnement éthique. Nous pouvons prendre pour exemple les questions ou terrains liés aux domaines médiatique, juridique, communicationnel, organisationnel, scientifique ou encore le rôle et la place et l’influence des technologies dans les méthodes de recherche à travers la conception d’algorithmes et le traitement des données ou lors de publications scientifiques. »

Citer l’article
"Questionner l’éthique depuis les SIC en contexte numérique"
https://journals.openedition.org/rfsic/13158#:~:text=25%C2%A0%7C%C2%A02022-,Questionner%20l%E2%80%99%C3%A9thique%20depuis%20les%20SIC%20en%20contexte%20num%C3%A9rique,-Ethics%20in%20a

LOGO SIC AD HOCComment déclencher une mobilisation numérique de masse ?

Jean-Baptiste Paulhet, Clément Mabi, David Flacher

Extrait (introduction)
« Dans l’espoir d’obtenir une visibilité accrue, les mouvements sociaux se sont emparés de l’espace public numérique. Cependant, au-delà de quelques mobilisations marquantes, leur capacité à générer des mobilisations numériques de masse reste incertaine. Dans cet article, nous proposons une analyse empirique de la mobilisation autour de « L’Affaire du Siècle » sur Facebook (pétition la plus signée de l’Histoire de France) afin d’identifier des configurations susceptibles de permettre à une mobilisation numérique de rassembler au-delà de publics militants. Nous défendons l’hypothèse qu’une mobilisation numérique s’élargit lorsque son dispositif d’information et de communication parvient à adopter les codes de l’espace public numérique au sein duquel elle prend place, notamment en optimisant la circulation des contenus. »

Citer l’article
Paulhet, J., Mabi, C. & Flacher, D. (2022). Comment déclencher une mobilisation numérique de masse : Le cas de « L’Affaire du Siècle » sur Facebook. Réseaux, 234, 195-229. https://doi.org/10.3917/res.234.0195

LOGO SIC AD HOCLe tournant design face à la communication : Inscriptions socio-économiques, défis théoriques et nouveaux enjeux

Fabien Bonnet, Fabienne Martin-Juchat

Extrait (introduction)
« (L)es pratiques (de design) seraient caractérisées par une forme de réflexivité (Schön, 1983), laquelle trouve une forme d’expression marquante dans la richesse des travaux de recherche développés à l’échelle internationale dans le cadre des Design Studies et, en France, avec une ambition épistémologique marquée, dans celui des Sciences du Design (Vial & Findeli, 2015). Mais que ce soit en termes de complexité des projets à mener (Buchanan, 1992), en termes de signification attribuée par les publics à ce projet (Krippendorff, 2005 ; Verganti, 2008) ou en termes d’amélioration de l’« habitabilité du monde » (Findeli, 2010), ces travaux semblent témoigner d’une même intention de renouveler les processus de conception, en particulier par des approches centrées sur les usagers, lesquelles pourront même être envisagées, en contexte organisationnel, en termes de management des parties prenantes. »

Citer l’article
Fabien Bonnet, Fabienne Martin-Juchat. Le tournant design face à la communication : Inscriptions socio-économiques, défis théoriques et nouveaux enjeux. Dans Approches Théoriques en Information-Communication (ATIC) 2022/1, N° 4.
https://www.cairn.info/revue-approches-theoriques-en-information-communication-2022-1-page-5.htm#:~:text=Le%20tournant%20design,1%20(N%C2%B0%C2%A04)

LOGO SIC AD HOCMédias hybrides : introduction

Éric Bertin, Jean-Maxence Granier

Extrait (introduction)
« Plus que jamais, le terme « médias » est devenu un vortex qui aspire et semble unifier des réalités et des formes bien différentes, sinon hétérogènes. Médiation « médiatique » et médiation politique sont prises dans la même crise de confiance, au moment où le mode de financement des médias publics est remis en question.
Une confusion grandissante s’est installée sur ce qu’est un « média ». Entre des médias traditionnels d’information, travaillés par de puissantes tensions économico-politiques, et les plateformes socio-numériques, qui se présentent comme de modernes salles de rédaction en libre accès, l’infrastructure et son économie produisent des effets massifs qu’il est plus que jamais nécessaire de distinguer. Il importe de préciser les frontières et les liens entre l’industrie médiatique, produisant de la valeur ajoutée éditoriale, et l’industrie « médiatisante », mettant en contact les individus entre eux et captant leurs productions sans produire d’œuvre significative. »

Citer l’article
Éric Bertin, Jean-Maxence Granier. Médias hybrides : Introduction. Dans Esprit 2022/9 . https://www.cairn.info/revue-esprit-2022-9-page-35.htm

Ouvrages

LIVREAnalyse des sites web

Massoud, Mpondo-Dika

Présentation de l’éditeur
« D’un ensemble de pages HTML interconnectées aux plateformes de services en ligne, les sites web n’ont cessé de changer de formes et de fonctions. Ces mutations ont amené, d’une part, les sciences humaines et sociales à renouveler ou à inventer des méthodologies d’analyse et, d’autre part, à repenser les pratiques des non-spécialistes et des professionnels du numérique. La fabrique du Web s’est également inscrite à l’agenda des formations en communication, selon une approche différente et complémentaire de celle mise en œuvre pour les informaticiens. Sous l’angle de ces deux perspectives, et en prenant appui sur plusieurs études de cas, Analyses des sites web présente des contributions à la fois épistémologiques et méthodologiques de chercheurs en sciences de l’information et de la communication afin d’analyser les sites web comme dispositifs sociotechniques, sémio-discursifs et communicationnels. Cette étude va de leur conception à leur intégration dans les stratégies numériques des organisations du secteur public, associatif ou privé. »

Sur le site de l’éditeur
Massoud, Mpondo-Dika, dir. Analyse des sites web. Iste éditions, 2022.
https://www.istegroup.com/fr/produit/analyses-des-sites-web/?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Rentree_SCIENCES_3_1409&utm_medium=email

LIVREÀ bas la presse bourgeoise ! Deux siècles de critique anticapitaliste des médias. De 1836 à nos jours

Dominique Pinsolle

Présentation
« La liberté de la presse a ceci de commun avec la République qu’elle est aujourd’hui défendue même par les forces politiques qui ont le plus férocement ferraillé contre elle dans un passé pas si lointain. Les avocats de la critique de la presse, eux, sont beaucoup moins nombreux. Passe encore de flétrir l’autoritarisme d’un magnat tout-puissant. Mais au-delà ? Suggérer qu’il n’y aura pas de liberté de la presse tant que les médias sont accaparés par une minorité fortunée suscitera des regards suspicieux : complotisme ?...
À l’heure des amalgames faciles, rappeler que la lutte pour la liberté de la presse a aussi remis en cause, parfois avec fracas, le pouvoir de ses propriétaires, n’est pas inutile. Car à trop attribuer aux seuls libéraux les acquis de ce combat, on en oublierait presque que ce dernier avait aussi partie liée avec la lutte des classes.
Contre la « presse bourgeoise » possédée par ceux qui cherchent à s’enrichir encore davantage, des intellectuels, des journalistes, des hommes politiques, des syndicalistes et une infinité de militants anonymes ont écrit, débattu, fait grève, imaginé des manières plus démocratiques de produire de l’information.
La concentration actuelle des grands médias entre les mains d’une poignée de grandes fortunes suffit à évaluer les limites de leurs mobilisations. Mais ces dernières n’en ont pas moins marqué l’histoire de la presse, en menant sur le terrain économique un combat loin d’être terminé. »

Sur le site de l’éditeur
Dominique Pinsolle. "À bas la presse bourgeoise !
Deux siècles de critique anticapitaliste des médias. De 1836 à nos jours. Agone. (Contre-feux). https://agone.org/livres/a-bas-la-presse-bourgeoise#:~:text=%C3%80%20BAS%20LA,Contre%2Dfeux
ISBN papier : 9781789481037 ; ISBN ebook : 9781789491036

Événements